Accompagnement des malades dépendants à l’alcool et de l’entourage dans l’Ain

Télécharger la fiche action

ALCOOL ECOUTE JOIE ET SANTE de l'AIN

Pierre Bourquin (Président)

06 77 49 61 97
pierre.bourquin1@free.fr
Mairie d'Artemare, 1 Rue des Écoles, Artemare 01510, France
Objet de l'association - Aide, accompagnement des personnes en difficulté avec l'alcool.
- Accompagnement, orientation, suivi des membres de l'entourage.
- Formation des bénévoles actifs sur le terrain.
- Information, sensibilisation des professionnels en entreprise, dans les collèges, lycées...
Activités principales réalisées - Groupes d'Ecoute et de partage.
- Suivi individuel des personnes en difficulté.
- Interventions ponctuelles au sein des entreprises et autres sur demande.
- Formation reçue par la Fédération Nationale Alcool Ecoute FNJS.
Téléphone 06 77 49 61 97
Courriel pierre.bourquin1@free.fr
Nombre d'adhérents de l'association au 31 décembre de l’année écoulée 50
Nombre de bénévoles 10
Nombre de volontaires 10
Territoire d’intervention de l’association Régional, Local
Description de l'action - Accompagnement individuel des malades et/ou de leur entourage
- Visites en centres de soins spécialisés
- Information, sensibilisation du public (de santé, en entreprise, dans les écoles et lycées)
- Journées thérapeutiques dans l'objectif de resocialiser les malades. Réapprendre à vivre en société, à sortir et rencontrer du public, à organiser des manifestations diverses, sans avoir recours au produit alcool
- Interventions régulières en entreprises : La Poste et la CIAT à Culoz

3073 bénéficiaires sur l'année :
- Au sein du groupe associatif le nombre de bénéficiaires est de 2871 personnes de tous âges, tous sexes originaires de la région avec des situations socio-professionnelles diverses
- 160 personnes à l'école d'infirmières, aide-soignantes
- 42 personnes en entreprise

Pathologie abordée : Alcoolisme : la dépendance, les conséquences pour la personne, sa famille, son emploi.
En entreprise les conséquences sur le travail en équipe avec les collègues, les risques d'accident de travail.
Aux élèves infirmiers, aides-soignants la complexité de la dépendance, ses conséquences psychologiques sur l'ensemble des membres de la famille.

Il est très difficile de "définir" une action au sein d'une Association.
Notre approche de la pathologie est "globale" et nous sommes plutôt sur un "fonctionnement" annuel, répétitif d'années en années et idem pour toutes les Associations du même nom, quelque soit le département concerné.
Thématiques associées à votre action
Lieu(x) où se déroule(nt) l'actionMairie d'Artemare, 1 Rue des Écoles, 01510 Artemare
Quels sont vos objectifs par rapport à cette action ?Concernant les malades directement touchés : les accompagner, les orienter vers des structures adaptées à leur pathologie.
Pour l'entourage expliquer la maladie, la dépendance afin de dédramatiser la situation et pour favoriser un dialogue au sein des familles, permettant d'aller vers le soin.
Les accompagner ensuite à un retour au sein de la famille.
Les accompagner à un maintien de l'abstinence.
Si votre action est terminée, avez-vous atteint vos objectifs ?Oui
Nombre de bénéficiaires (par an)3073 personnes sur l'année
Type de publicsTous les publics
Budget de l’action et/ou détails des postes de dépenses16615 euros dont 9724 euros de bénévolat
Qui sont les financeurs ?- Communes environnantes.
- Autofinancement par les cotisations de ses adhérents et la participation financière aux diverses activités thérapeutiques.
Territoire concerné par l’actionUrbain, Périurbain, Rural
Une évaluation a t-elle été faite ou est-elle prévue ?Oui
Un bilan est-il fait ou prévu ?Oui
Si oui, n’hésitez pas à en préciser les modalités (remis en interne, externe, résultats obtenus ou attendus, etc.)Il est toujours très difficile de "mesurer" si l'action a été atteinte ou pas.
L'Association fait en sorte de mener à bien les actions qu'elle a programmées sur l'année.
Certaines personnes, une fois l'abstinence acquise, continuent de fréquenter régulièrement l'Association, d'autres sont "perdues de vue" et nous ne savons pas toujours ce qu'elles deviennent.
Nous avons l'habitude de positiver et de nous dire qu'elles ont retrouvé un équilibre et sont parties dans "une nouvelle vie" de mieux-être.
Fréquence de l’action - Est-ce une action :A la demande
L'action répond-elle à un appel à projet ou un appel d’offres ?Non
Utilisez-vous des outils pour soutenir votre action ?Oui
Si oui, merci de préciser les outils utilisésAffichettes, triptyques, ordinateurs, vidéoprojecteurs, journal trimestriel Mieux-Être.
Y a-t-il eu, autour de l’action, des évènements, communications orales, écrites réalisés ?Réseaux sociaux, Revue de l’association/Flyers/Affiches
Durée prévueIllimitée
L’action s’inscrit-elle dans une politique publique ?Schémas de santé, L'action répond à une politique de santé, un schéma présenté par l'ARS
La participation des usagers est-elle une modalité intégrée dans votre action ?Oui
Merci de préciserParticipation aux instances de gouvernance (les malades libérés ont des responsabilités au sein du Conseil d'Administration).
Y'a-t-il une dimension consacrée à l'empowerment dans votre action ?Oui, il y a une dimension consacrée à l'empowerment
Merci de préciserOui par la prise de "confiance" des personnes libérées et leur participation "active" aux diverses activités de l'Association.
Les activités thérapeutiques entre autres sont destinées à resocialiser les personnes qui avaient perdu tout contact, tout engouement pour des prises d'initiatives de base (organisation d'un repas, appel téléphonique pour réserver des salles, etc...).
Votre action a-t-elle fait l’objet d’un diagnostic préalable ou d’une analyse des besoins du terrain ?Oui
Merci de préciserL'action répond :
- à une demande des familles directement concernées par la maladie
- à une demande des médecins généralistes
- à un demande des travailleurs sociaux

Concernant les entreprises une action de sensibilisation est effectuée pour informer les salariés au sein de l'entreprise.
Quels sont les objectifs opérationnels ?Groupes d'écoute et de partage au sein de l'Association départementale.
Information sur site dans les entreprises.
Information, sensibilisation au sein des structures de soins spécialisées.
Suivi individuel des malades et de l'entourage au sein de l'Association départementale.
Pathologies ou situations de santé à risque abordée(s)
Le territoire d’intervention de l’action couvre l’échelleDépartementale
Où votre action se déroule-t-elle ?Hôpitaux, cliniques, Centres de soins, Locaux associatifs, En entreprises
L’action est-elle coordonnée au niveau national ?Oui
L’action est-elle coordonnée au niveau local ?Oui
L’action s’inscrit-elle dans un parcours de santé (organisation formalisée sur le territoire) ou dans un parcours de soins ?Oui
Merci de préciser le parcours de santé / de soins dans lequel s'inscrit l'actionElle répond à une demande sur le territoire par rapport aux demandes des malades et de leur entourage. Elle répond à un parcours de santé au niveau des interventions au sein de l'hôpital pour les malades en cours de soins.
Existe-t-il un comité technique ?Oui
Quelle est sa composition, le rythme des réunions, etc.?- Au sein de l'Association les groupes de parole sont fixés à l'année.
- Au sein de l'entreprise il s'agit d'une convention passée avec celle-ci.
- Au sein de l'hôpital il s'agit également d'une convention de partenariat.
Méthode retenueInterne (auto-évaluation réalisée par votre association)
Quels sont les indicateurs d’activité utilisés ?Participation aux Groupes d'Echange.
Quels sont les indicateurs d’impact utilisés ?Qualité de vie. Qualité de la santé.
Quels sont les autres indicateurs utilisés ?Reprise de confiance en soi. Identification personnelle et sociale en tant que personne.
Ce bilan a été remis...Les deux
Si un bilan officiel a été remis, à qui l'a t-il été précisément ?Remis à chaque adhérent et aux différents partenaires. Remis également aux financeurs.
L’action est-elle susceptible d’être transférée sur un autre territoire ?Oui
Des outils de transférabilité ont-ils été prévus/utilisés ?Oui
Logo Santé Info DroitsRetour sur le site de france assos santé