Accompagnement, informations et formations dans le cadre de la dépendance à l’alcool

Télécharger la fiche action

ALCOOL ECOUTE FNJS - FEDERATION NATIONALE ALCOOL ECOUTE JOIE et SANTE

National

Jean-Gilles Vincent (Président)

04 56 44 21 60 ou 06 17 97 68 51
alcoolecoutefin@yahoo.fr
https://www.alcoolecoute.com/
8 Boulevard du Bennevy, Appt 156, Évian-les-Bains 74500, France
Objet de l'association Accroître l'efficacité des Associations Membres par une aide morale effective, par la formation et l'information de leurs militants et, éventuellement, par des aides matérielles. Elle a pour but de représenter auprès des services publics, semi-publics, auprès des Organismes Médico-sociaux, des Associations Familiales, etc... les Associations Membres, qui, dans tous les milieux, offrent leur aide aux usagers de l'alcool, avant, pendant et après le traitement approprié à leur personnalité en vue d'obtenir dans les meilleures conditions, leur réintégration dans les milieux familiaux, sociaux et de travail.
Activités principales réalisées Formation des bénévoles, logistique et coordination des Associations départementales, pour ce qui est de la Fédération.

Les Associations affiliées :
- Relation d'aide auprès des personnes et de leur entourage
- Groupes d'Echange et de Partage mixtes, spécifiques (malades; entourage; enfants; femme)
- Entretiens individuels
- Visites à domicile et/ou en milieu hospitalier
- Interventions en milieu pénitencier
- Activités thérapeutiques dans l'objectif d'une resocialisation
- Partenariat avec les personnels de santé, médical, paramédical, travailleurs sociaux
- Intégration aux parcours de soins dans les hôpitaux et centres de soins spécialisés
- Représentants des usagers dans divers établissements
- Partenariat avec des organismes tels qu'Emmaüs, Médecin du Monde, Sécurité Routière...

La Fédération a un rôle de coordination. Elle veille à ce que l'ensemble des Associations départementales puisse œuvrer au mieux de ses capacités et compétences.
La Fédération forme ses adhérents départementaux car la plupart des Associations n'ont pas les moyens humains et financiers d'y accéder.
La Fédération gère le journal trimestriel Mieux-Être qui ne pourrait être financièrement supporté par les Associations départementales.
La Fédération a pour mission de représenter ses Associations affiliées au niveau national tant sur les actions de terrain, qu'auprès de différents Ministères dont elle dépend (DGS/CNAM/MSA).
La Fédération représente ses Associations au sein du Groupe de Travail avec la SFA (Société Française d'Alcoologie).
La Fédération représente ses Association au sein du Groupe de Recherche Alcool à l'INSERM.
La Fédération forme ses adhérents responsables sur la tenue administrative d'une Association : la plupart des bénévoles de terrain n'ont pas une formation de base leur permettant de jauger l'importance du travail administratif.
La Fédération a rejoint la coordination LA CAMERUP au niveau national afin d'être plus représentative et plus lisible auprès des instances nationales.
Nombre d'adhérents de l'association au 31 décembre de l’année écoulée 324
Nombre de bénévoles 13
Nombre de volontaires 21
Nombre de salariés
Territoire d’intervention de l’association National
Noms des régions, départements ou villes du territoire d’intervention
Description de l'action (1) Accompagnement des personnes en difficulté malade et entourage.
L'accompagnement se fait soit en individuel par l'accueil de la personne en demande d'aide, soit en collectif lors de la participation des personnes aux différents groupes d'échange et de partage organisés par l'Association départementale. Des groupes spécifiques (malades, mixtes, femmes...) peuvent être mis en place en fonction de la demande. Rien n'est figé, on s'adapte.

(2) Formation des bénévoles en relation d'aide.
Formations organisées par la Fédération nationale sur la base d'un ou deux week-end par an, en interne. Un thème est choisi par les bénévoles des Associations affiliées. La Fédération se charge de toute la logistique (salles, hébergement, restauration) et surtout de l'intervenant qui est toujours un professionnel de santé en addictologie. Les stagiaires se déplacent à Paris.

(3) Information, sensibilisation sur le SAF/TCAF.
En 2019 nous avons pu au niveau fédéral consacrer une partie d'un week-end de formation à Paris sur le SAF/TCAF. Nous sommes partenaires de l'Association Vivre avec le SAF et avons participé à la journée sur cette thématique organisée en 2017 par le Ministère de la Santé à Paris.

(4) Participations aux différents forums, journées d'Association et toute autre manifestation ayant un lien direct ou indirect avec notre objet.
Tous nos bénévoles départementaux participent aux différentes manifestations organisées dans leur département respectif : forums, journées des associations où ils ont un stand pour présenter leurs différentes actions et proposer les documents et outils qu'ils mettent à disposition du public.

(5) Inscription dans le parcours de soins des personnes hospitalisées.
Les Associations sont inscrites dans le parcours de soins des structures hospitalières et/ou spécialisées en addictologie. De ce fait elles sont présentes régulièrement aux différentes réunions organisées avec le personnel soignant et les patients hospitalisés.

(6) Partenariat avec toutes les structures s'inscrivant dans le parcours d'insertion ou de réinsertion du malade.
Un partenariat est mis en place dans les départements, en fonction des structures existantes sur place pour favoriser le retour à la vie personnelle, professionnelle des malades et de leur entourage : assistants sociaux, CCAS, Associations d'Insertion, logement... en leur fournissant une aide, une orientation, à certaines démarches qui pour eux sont très compliquées.

(7) Organisation de journées thérapeutiques pour resocialiser les personnes sur le chemin de l'abstinence et ensuite pour favoriser le maintien de celle-ci.
Les Associations organisent des journées thérapeutiques pour que les personnes en souffrance puissent constater que l'on peut se réunir, faire des activités de loisir et culturelles sans avoir recours au produit. Leur participation à certaines petites tâches les valorisent et leur redonnent confiance. Elles permettent surtout d'exploiter à nouveau un potentiel enfoui depuis des années.

La priorité est la dépendance à l'alcool. La diversité du public accueilli fait que nous parlons également brièvement des autres produits. Sont abordés les problèmes psychologiques liés à cette consommation, les problèmes physiques. La mission de nos adhérents est surtout de témoigner de leur vécu et donc plus particulièrement de la dépendance au produit et ses répercussions sur leur vie personnelle, familiale, professionnelle.
La partie médicale est seulement d'ordre du constat : nous ne sommes pas des médecins, nous invitons donc nos bénéficiaires à consulter pour toute information d'ordre médicale (traitement, examens spécifiques).
Chacun doit rester dans ses compétences. Nous sommes complémentaires. Nous n'avons aucun intérêt à mettre des vies en danger.
Thématiques associées à votre action
Lieu(x) où se déroule(nt) l'action8 Boulevard du Bennevy, Évian-les-Bains, France
Fréquence de l’actionA la demande
Durée prévueIllimitée
L’action s’inscrit-elle dans une politique publique ?L'action (les actions) des Associations départementales répondent à une politique de santé.
Budget de l’action et/ou détails des postes de dépenses- Fédération : 67837 euros dont 28682 euros de bénévolat.
- Associations affiliées : 257432 euros dont 212983 euros de bénévolat.
Qui sont les financeurs ?CNAM - DGS - MSA - FNDVA pour la Fédération.
ARS - Départements - Collectivités territoriales locales pour les départements.
La participation des usagers est-elle une modalité intégrée dans votre action ?Oui
Merci de préciserParticipation régulière, active des usagers aux diverses réunions et manifestations organisées par l'Association.
Y'a-t-il une dimension consacrée à l'empowerment dans votre action ?Oui, il y a une dimension consacrée à l'empowerment
Merci de préciserOui. Les personnes libérées s'impliquent de plus en plus dans des activités associatives. Elles cherchent au bout d'un certain temps, pour certaines, à occuper un poste à responsabilité au sein de l'Association.
Répond-elle à un appel à projet ou un appel d’offres ?Oui
Merci de préciserLes actions doivent être en conformité avec les appels à projet présentés par l'ARS.
Elles répondent également aux politiques des collectivités territoriales en fonction de la situation géographique des départements.
Votre action a-t-elle fait l’objet d’un diagnostic préalable ou d’une analyse des besoins du terrain ?Oui
Merci de préciserOui en ce qui concerne l'ARS : il s'agit chaque année d'une orientation ciblée.
Pour ce qui est des différentes participations aux journées spécifiques tels les forums, les journées d'Associations, la Sécurité Routière il s'agit de constats, établis au sein des structures concernées, d'une nécessité de notre présence pour informer, sensibiliser sur les produits psychotropes.
Quel est l’objectif général ?Faire connaître au public l'Association et sa mission auprès des personnes en difficulté face à un produit utilisé couramment sous prétexte de convivialité. Produit qui peut se procurer sans être inquiété par l'ensemble de la population.
Produit qui, utilisé comme psychotrope pour des raisons bien précises peut entraîner la mort, le handicap.
Quels sont les objectifs opérationnels ?Informer, sensibiliser les personnes des dangers encourus par l'utilisation du produit. Les répercussions de cette consommation excessive, la dépendance au produit. Les risques liés à cette dépendance, cette consommation qu'ils soient familiaux : violences verbales, physiques, envers le conjoint, les enfants, qu'ils soient professionnels : risques d'accidents au travail, danger envers les collègues, risque de perte d'emploi, et également sociaux : repli sur soi, arrêt des activités sociales , perte de repères dans les actes de la vie quotidienne.
Nombre de bénéficiaires (par an)11 878 personnes
Type de publicsTous les publics
Pathologies ou situations de santé à risque abordée(s)
Le territoire d’intervention de l’action couvre l’échelleLocale, Départementale, Régionale, Nationale
Où votre action se déroule-t-elle ?Hôpitaux, cliniques, Centres de soins, Milieu scolaire, En entreprises, A domicile, Forum, congrès, etc
TerritoireUrbain, Périurbain, Rural
L’action est-elle coordonnée au niveau national ?Oui
L’action est-elle coordonnée au niveau local ?Oui
Existe-t-il un comité de pilotage ?Oui
Quelle est sa composition, le rythme des réunions, etc.?Les réunions au sein de l'Association sont programmées à l'avance pour l'année.
Pour les Hôpitaux et Centres de soins spécialisés il en est de même puisqu'elles s'inscrivent dans le parcours de soins du malade.
Existe-t-il un comité technique ?Oui
Quelle est sa composition, le rythme des réunions, etc.?Le nombre de personnes coordinatrices au sein de l'Association est défini à l'avance.
Pour les interventions en dehors de l'Association le nombre et les noms des personnes représentant l'Association sont fournis aux organisateurs de ces rencontres.
Utilisez-vous des outils pour soutenir votre action ?Oui
Merci de préciser les outils utilisésAffichettes, triptyques, ordinateur, vidéoprojecteur, journal trimestriel Mieux-Être.
Une évaluation a-t-elle été effectuée ?Oui
Méthode retenueInterne (auto-évaluation réalisée par votre association)
Quels sont les indicateurs d’activité utilisés ?Participation active au sein du Groupe.
Quels sont les indicateurs d’impact utilisés ?Qualité et vie et de santé retrouvée.
Quels sont les autres indicateurs utilisés ?Confiance en soi. Identification sociale.
Êtes-vous satisfaits de cette action ? Avez-vous atteint vos objectifs ?Oui
Merci de développer votre réponseNous n'avons pas d'indicateurs permettant de vérifier si oui ou non les objectifs sont atteints.
Certaines personnes continuent de participer aux activités de l'Association.
D'autres sont "perdues de vue" et nous avons pour devise de penser qu'elles vont bien et ont trouvé un moyen de mener à bien des projets de vie qu'elles avaient faits.
Avez-vous réalisé un bilan « officiel » ?Oui
Ce bilan a été remis...Les deux
Si un bilan officiel a été remis, à qui l'a t-il été précisément ?Remis à chaque Membre de l'Association à l'Assemblée Générale et aux financeurs et différents partenaires.
L’action est-elle susceptible d’être transférée sur un autre territoire ?Oui
Des outils de transférabilité ont-ils été prévus/utilisés ?Oui
Canaux de communicationRelations presse, Revue de l’association/Flyers/Affiches
Logo Santé Info Droits