Ateliers cuisine et prévention cancers

Télécharger la fiche action

Ligue contre le cancer Comité Maine et Loire

Départemental

Tiffen Joseph (Chargée de prévention)

02 41 88 61 08
tiffen.joseph@ligue-cancer.net
https://www.ligue-cancer.net/cd49/journal
20 rue Roger Amsler, Angers 49100, France
Objet de l'association La lutte contre le cancer
Activités principales réalisées Les 3 grandes missions sont :
- L'information et la prévention
- L'aide aux malades et à leurs proches
- L'aide à la recherche
Nombre d'adhérents de l'association au 31 décembre de l’année écoulée 10 000
Nombre de bénévoles 150
Nombre de volontaires
Nombre de salariés 12 salariés équivalent à 6 ETP
Territoire d’intervention de l’association Départemental
Noms des régions, départements ou villes du territoire d’intervention Maine et Loire
Description de l'action L'idée est de proposer des ateliers cuisine à des publics en situation de précarité, dans des quartiers prioritaires.
Chaque session correspondait à 5 séances d'atelier cuisine d'une demi-journée et recevait une dizaine de personnes. En plus de cuisiner, on profite de la phase de cuisson pour proposer un jeu pédagogique.
Un déjeuner clôture chaque séance.
Cela a eu lieu dans 2 foyers de jeunes travailleurs à Angers (Harmattan et Alyzés), à la Maison de quartier Marcelle Menet, au centre d'action sociale Robert Schumman, au centre culturel Jean Vilar, au centre social Jean Gueguen, à la Maison de quartier Jacques Tati, et également en partenariat avec les associations Passerelle, Vivre ensemble à la Roseraie, le CLCV, etc.
Le mode de financement a été différent d'une année sur l'autre.
Cette action n'a pas été réitérée ces deux dernières années.
Cette action était menée avec le soutien d'une diététicienne de l'Interprofession des fruits et légumes frais qui était présente à chaque atelier.
Thématiques associées à votre action
Lieu(x) où se déroule(nt) l'actionCentre Communal d'action Sociale, 12 Boulevard Robert Schuman, 49100 AngersCentre Jean Gueguen, 1 Rue Louis Pasteur, 49800 TrélazéCentre Jean Vilar d'Angers, 1bis Rue Henri Bergson, 49000 AngersMaison de quartier Marcelle Menet, Mail Clément Pasquereau, 49100 AngersRésidence Harmattan, 36 Boulevard Auguste Allonneau, 49100 Angers
Date de début de mise en œuvre01/01/2014
Fréquence de l’actionA la demande
Durée prévueIllimitée
Durée effective (réalisée)4 années
Votre action est-elle menée avec d’autres associations de France Assos Santé ?Oui
Plus précisément, cette action est menée :Avec une ou plusieurs associations du réseau
Merci de les indiquer :Ligue contre le cancer Comité Maine et Loire
Budget de l’action et/ou détails des postes de dépenses1250€ par session de 5 ateliers qui correspondaient surtout à la prestation de la diététicienne.
Qui sont les financeurs ?Selon les années, nous auto-financions l'action, parfois les structures qui nous les demandaient participaient aux frais et nous avons également eu le soutien de l'ARS.
Répond-elle à un appel à projet ou un appel d’offres ?Oui
Merci de préciserInitialement c'est une réponse à un appel à projet de l'Agence Régional de Santé avec plusieurs comités de la Ligue
Quel est l’objectif général ?Réduction des risques de cancer grâce à une meilleure hygiène de vie
Quels sont les objectifs opérationnels ?Informer sur ce qu'est l'équilibre alimentaire, faire en sorte que les personnes bénéficiaires apprennent à avoir une alimentation plus saine à moindre coût.
Nombre de bénéficiaires (par an)Une centaine de personnes entre 2013 et 2017
Pathologies ou situations de santé à risque abordée(s)
Situations socialesPublics en situation de précarité
Nombre de bénévoles impliqués dans l'action2 bénévoles
Nombre de consultants impliqués dans l'action1 diététicienne extérieure
Nombre de salariés impliqués dans l'action1 salariée
Le territoire d’intervention de l’action couvre l’échelleLocale
Où votre action se déroule-t-elle ?Locaux associatifs, Accueil de jour, Centres d’hébergement
L'action concerne-t-elle par exemple :Un territoire de politique de la ville, Zone d'éducation prioritaire
TerritoireUrbain
L’action est-elle coordonnée au niveau national ?Non
L’action est-elle coordonnée au niveau local ?Oui
Existe-t-il un comité de pilotage ?Oui
Quelle est sa composition, le rythme des réunions, etc.?Les premières années, nous nous sommes réunis avec les autres comités de la Ligue de notre région pour la mise en place de l'action.
Utilisez-vous des outils pour soutenir votre action ?Oui
Parmi ces outils, utilisez-vous des outils construits par vous ou votre association ?Oui
Merci de préciser ces outils construits par vous ou votre associationCréation des jeux pédagogiques, des fiches recettes
Parmi ces outils, utilisez-vous des outils de littératie en santé ?Oui
Merci de préciser ces outils de littératie en santéLes fiches recettes étaient imagées avec très peu de texte car nous touchions des publics précaires, souvent d'origine africaine, qui ne lisaient pas forcément bien le français.
Vous pouvez nous transférer vos outils (documents, pdf, photos, vidéos, etc.)J'accepte de transférer mon / mes outils
Une évaluation a-t-elle été effectuée ?Oui
Méthode retenueInterne (auto-évaluation réalisée par votre association)
Procédés opératoires utilisésStatistiques, Questionnaires de satisfaction
Quels sont les indicateurs d’activité utilisés ?Nombre d'ateliers, de structures accueillantes et de bénéficiaires.
Quels sont les indicateurs de processus utilisés ?Nous avons travaillé sur des évaluations au niveau de chaque atelier et également au niveau de la structure qui nous accueillait.
Quels sont les indicateurs d’impact utilisés ?Quelques mois plus tard, nous avons appelé par téléphone les bénéficiaires pour évaluer l'impact des ces ateliers sur leur quotidien.
Êtes-vous satisfaits de cette action ? Avez-vous atteint vos objectifs ?Oui
Merci de développer votre réponseLes retours immédiats des participants étaient très positifs.
Il est arrivé une fois que le public ne soit finalement pas un public en situation de précarité, alors que c'était l'objectif de l'action de toucher des populations plutôt précaires.
Certains participants, les femmes principalement, savaient parfois très bien cuisiner, mais il fallait les réorienter sur un meilleur équilibre alimentaire.
En revanche, nous avons eu du mal à les joindre plusieurs mois plus tard pour recueillir l'impact des ateliers. Les bénéficiaires avaient pu changer de numéro de téléphone ou être difficilement joignables.
Avez-vous réalisé un bilan « officiel » ?Oui
Ce bilan a été remis...Les deux
Si un bilan officiel a été remis, à qui l'a t-il été précisément ?Remis à l'ARS, les années où ils nous ont subventionnés
L’action est-elle susceptible d’être transférée sur un autre territoire ?Oui
Merci de développer votre réponseD'autres comités de la Ligue contre le cancer, comme dans les Pays de la Loire ou en Bretagne, ont également mené ce type d'action.
Canaux de communicationRelations presse
Logo Santé Info Droits